Daesung Lee

Site web www.daesunglee.com

Futuristic Archaeology / Archéologie du Futur

Place Anne Corre, Daoulas

‘’Futuristic Archaeology’’ nous parle de la Mongolie. Ou plutôt, de la désertification en Mongolie. Le nomadisme est depuis des siècles au centre de la culture du pays. Ce mode de vie se voit cependant de plus en plus menacé par la désertification et l’avancée du désert de Gobi.

Avec ses mises en scène, Daesung Lee invite l’imagerie muséale dans son récit. « Dans ces établissements culturels, nous pouvons observer des cultures disparues, des accessoires, des êtres vivants qui n’existent plus. J’ai souhaité inverser ce concept : qu’arrive-t-il lorsqu’on transfère ces éléments hors du temps dans notre monde ? » s’interroge-t-il.

Recourir à la fiction lorsque l’imagerie photojournalistique ne semble plus suffire pour parler des enjeux : en mêlant imaginaire et documentaire, passé et présent, fiction et réalité, l’auteur met en lumière des notions importantes : l’héritage, la descendance, et l’existence même de l’humanité. En installant des bannières gigantesques au cœur d’un paysage, l’auteur fait entrer en collision ce qui demeure, et ce qui n’existe plus. Les paysages verdoyants sont devenus arides, et ses modèles – d’anciens nomades – ont vieilli. Daesung Lee tente ainsi de capter l’attention du public. Selon lui, un conte fascine plus qu’un reportage. En jouant avec les perceptions, il pousse le regardeur à lire entre les lignes une deuxième histoire plus alarmante : celle d’une société peu soucieuse du sort de l’environnement, celle d’un monde qui se meurt à petit feu. Au terme de cette visite, une question vient à l’esprit : comment agir ?

Vernissage le lundi 20 janvier à 18h30

DAOULAS - Place Anne Corre

DAOULAS - Place Anne Corre

Place Anne Corre
Salle Kerneis
29470 Daoulas

02 98 25 80 19

Horaires

Horaires

Exposition en extérieur

La Forêt Rouge

Maison de la Fontaine

Traitée de manière documentaire et incluant des propositions plastiques (artefacts...), l’exposition propose un cheminement aux visiteurs qui découvrent l’histoire en passant d’un espace à un autre pour nouer tous les fils restés épars et comprendre les enjeux de l’intrigue.

Le travail « La Forêt Rouge » est à la fois un livre et une exposition mystérieuse proposés dans un dispositif immersif. L’histoire de la Forêt Rouge et de ses habitants ne peut être racontée, elle devra se vivre. Voici toutefois son point de départ :

« C’est l’histoire d’une famille de chamanes dans le village de Mikhailnka en Ukraine. Là bas, vit une petite fille qui protège la Forêt Rouge où Raeclun sommeille. Les villageois les plus âgés croient toujours fermement en la légende de l’esprit. L’origine de cette légende n’est pas connue. Pourtant, elle reste vivace dans cette famille et dans le village.
Les traditions chamaniques sont souvent considérées comme de simples superstitions, des histoires fantastiques, ou des curiosités ethnographiques. Elles ont disparu au nom de la modernité. Pourtant, il fut un temps où elles vivaient parmi nous. C’est l’histoire d’une réalité fragile dans le village de Mikhailnka en Ukraine. »

Les clefs de l’énigme à décrypter sont en place dès le début de l’histoire et tous les indices dévoilés dès l’incipit. Il ne reste plus au visiteur qu’à se laisser porter par cette narration qui prendra tout son sens à la fin de ce voyage s’il n’a pas encore réussi à éclaircir le mystère.

Daesung Lee nous propose une histoire parfois à la lisière du conte fantastique et nous invite dans un territoire inexploré, métaphore d’un problème plus que jamais d’actualité (qui reste à découvrir) et toujours sans solution.

Versnissage le Samedi 18 janvier à 15h pendant le vernissage déambulatoire

Maison de la fontaine

Maison de la fontaine

18 Rue de l'Église
29200 Brest

02 98 00 82 48

Horaires

Horaires

Du mardi au samedi de 14h30 à 17h30